Si vous ne pouvez pas lire ce message, cliquez ici
Ça y est, le 19 mai,
on ré-ouvre vraiment !
 

Chers Vous, spectat.eur.rice.s, usager.e.s, sympathisant.e.s, curieu.x.ses, voisin.e.s, cousin.e.s, partenaires, de Malraux scène nationale,


Nous ré-ouvrons, vous le savez déjà. Nous avons pour diverses raisons plusieurs fois ré-ouvert ces dernières années, vous le savez aussi. Nous en avons plaisanté ensemble. Mais cette fois c’est une réouverture vraiment pas comme les autres.

Nous avons pour beaucoup souri, ou froncé les sourcils, ou hoché la tête lorsque le président de la république nous a dit il y a un an « nous sommes en guerre ». Sans doute que cette période de long confinement que nous venons de vivre ne correspond pas à l’idée que nous nous faisions de la guerre et que la comparaison pourrait sembler offensante à ceux qui ont connu d’autres guerres. Reste que le sentiment est là qu’il nous est arrivé quelque chose, à nous tous sur cette planète, qui nous a fait basculer dans un autre monde.


Et nous, dans notre théâtre dont les murs qui semblent imposants vus de près peuvent ressembler vus de bien plus loin à certains villages gaulois qu’une loupe peine à faire apparaître sur la carte de l’empire, nous nous posons des questions.


Quel théâtre être pour mieux répondre à des questions d’accès pour tous à la culture, de responsabilité sociétale face à l’extinction des ressources, de transmission vers les plus jeunes qui, contrairement aux générations précédentes, n’ont pas face à eux un horizon ouvert ? Comment être encore un lieu d’utopie pour ceux qui sont nés après deux effondrements, celui du mur de Berlin, celui des tours jumelles, et qui vont quoi qu’il arrive continuer à le dessiner ce monde ? Quels rituels de représentation, quelles façons de construire ? 

Comment partager mieux ? Comment faire place à ce qui n’a pas droit de cité ? Comment transformer ?


Ces questions, elles existaient avant le surgissement du Covid, la crise sanitaire n’a fait que révéler l’urgence qu’il y a de tenter d’y répondre. Elles sont nombreuses, nous sommes loin d’avoir toutes les solutions, d’autant que nous ne sommes pas tombés dans la potion magique quand nous étions petits. Mais nous sommes convaincus que la transformation est nécessaire pour répondre aux nouvelles attentes de la société. Alors nous nous y attelons. En croyant bien plus aux vertus de l’expérimentation qu’à celles de l’incantation.


Dans le prolongement de ce dont nous avions déjà fait l’expérience, la Nomadie et ses constructions partagées avec des acteurs du territoire, le tiers-lieu La Base et son ouverture à une mixité des usages des lieux, les programmations participatives au cinéma, les projets comme La colo des kids qui ne sont ni du spectacle ni de « l’action culturelle » au sens traditionnel, vous allez voir apparaitre de nouvelles propositions au fil de la programmation. Nous faisons confiance à votre enthousiasme et votre esprit d’aventure pour vivre avec nous ces expériences qui, sans vous, n’auraient aucun sens.

Oui, il est plus qu’essentiel de vous retrouver enfin !

 
Infos pratiques sur la réouverture
 

À partir du 19 mai et jusqu’au 31 juillet, ce sont 136 représentations qui vous attendent à Malraux, à Dullin, aux Charmettes, sur les Hauts de Chambéry, au Biollay, à Bissy, à Buisson-Rond, etc… Nous allons ressortir un programme d’été, mais compte-tenu des délais d’impression, il ne parlera de ce qui se déroule qu’à partir de la mi-juin. D’ici là, les spectacles de Etienne Saglio Le Bruit des loups, du Cheptel Aleikoum V(î)vre (sous chapiteau à Buisson-Rond), et de l’Orchestre des Pays de Savoie sont accessibles à la réservation. Le cinéma n'est pas en reste avec notamment Garçon chiffon de Nicolas Maury et Demon Slayer en exclusivité à CinéMalraux à partir du 19 mai. Tout se trouve sur le site internet, et l’accueil billetterie pourra vous renseigner et réserver vos places par téléphone à partir du mardi 11 mai à 13h.


La règle en salle est la suivante : remplissage jusqu’à 35% de la jauge à partir du 19 mai, Jusqu’à 65% à partir du 9 juin, et 100% pour les espaces qui nous concernent à partir du 1er juillet.


La saison prochaine également est bien construite, nous ferons circuler un document papier cet été et la présenterons au public dans la grande salle le 9 septembre à 19h. Une sacrée saison en perspective, vous verrez…


Enfin, on se réjouit de vous retrouver mais on sait aussi que cette réouverture ne sera pas simple pour tout le monde. Tous les intermittents et précaires ne reprendront pas une activité normale. Le mouvement d'occupation de Malraux change de forme pour permettre la réouverture mais sera toujours présent dans nos murs pour vous informer de l'importance de la situation, notamment en matière de droits des intermittents, et vous sensibiliser à l’ensemble des sujets qu’il défend.


Chers Vous, spectat.eur.rice.s, usager.e.s, sympathisant.e.s, curieu.x.ses, voisin.e.s, cousin.e.s, partenaires, de Malraux scène nationale, vous allez devoir encore un peu garder les masques et faire attention, mais franchement, on est tellement heureux de vous revoir, qu’en pensée, on vous embrasse.


Marie-Pia Bureau
Directrice de Malraux scène nationale


 
Malraux. scène nationale Chambéry Savoie
67 Place François Mitterrand
CS 50 147
73001 Chambéry Cedex
www.malrauxchambery.fr
Pour vous désinscrire, cliquez ICI
.